4 Evolutions du site

Il faut pouvoir prévenir ses habitués d'une évolution importante du site, donc voir chapitre pub.

Mais il faut également pouvoir réaliser cette évolution. Donc prévoir dès le début d'avoir suffisamment de place ou devoir changer l'adresse du site. Le mieux étant encore de mettre le site chez un hébergeur qui permet -moyennant finance souvent- d'augmenter le volume disponible. Ou bien, de prendre un nom de domaine, ce qui permet sans changer l'URL au niveau des visiteurs de passer chez un autre hébergeur mieux fournis en modifiant simplement la table des DNS, rapprochement entre le nom d'un site et son adresse physique réelle sur le réseau... Avec la guerre commerciale et la baisse des composants, les volumes actuels quand ils ne sont pas illimités permettent grandement de voir venir...

Autre solution, séparer le site chez plusieurs hébergeurs gratuits. Mais il faut alors faire attention aux liens internes. Là où un simple "liensuiv.htm" suffisait avec un seul hébergeur, il faut maintenant appeler "http://www.truc.machin.com/monsite/lasuite/liensuiv.htm" ! Et ce pour chaque lien ! Attention chez Free, ce n'est pas bien vu si un de ces sites supplémentaires n'est pas un vrai site mais juste un dépôt de fichiers, genre des photos. On créerait un site album avec toutes les photos (ou une partie) et les autres sites appelleraient les images depuis celui-ci par exemple pour contourner cette limitation.

Ne pas oublier de garder "l'esprit" du site sur de nouvelles pages. Donc on réutilise le fichier vide du départ. Ou on copie une page équivalente. Et on utilise une feuille de style CSS, ce qui est quand même plus propre.

Ne pas oublier de mettre à jour les fichiers plansite.htm et nouveaux.htm avec les évolutions, ce serait bête de ne pas avoir accès aux nouvelles pages parce que on ne sait pas qu'elles existent.

Entre deux mises à jour, il peut être utile de créer un fichier texte (voir un simple papier) avec les différentes évolutions, pour savoir quoi mettre chez l'hébergeur, quoi en retirer... Surtout quoi en retirer... Il faut par contre penser à gérer une page d'erreur 404.htm pour intercepter le cas où une page n'existe plus mais est toujours référencée par les moteurs de recherche, qui n'oublient pas grand-chose.

Visiblement cela devient à la mode : penser à conserver les étapes importantes des sites (http://web.archive.org/ permet de se faire une idée car il ne gère pas la mise en page par CSS mais affiche maintenant une partie des images, ce qui n'était pas le cas auparavant, mais il n'affiche ces pages qu'au bout de six mois), surtout pour se la jouer ancien combattant du WEB.


Retour au menu - Page précédente - Page suivante